Ce site a ete construit avec Site Build It! v2.0 - Moi, et milles autres membres travaillent a la maison grace a SBI!

Site Build It!


Le contenu de ce site est protege par Copyscape. Ce n'est pas permis de copier le contenu sans permission ecrite de l'auteur. Cliquez le logo ci-dessous pour des explications detaillees.

Protected by Copyscape Online Plagiarism Software

La stévia rebaudiana en tant que substitut de sucre naturel

Les substituts de sucre naturels sont dérivés de plantes et sont utilisés dans leur forme primaire. Ils sont supposés remplacer - et dans pas mal de cas accentuent fortement - la douceur du sucrose.

 

Lors des dernières décennies, il est progressivement devenu évident que l'utilisation du sucre a pour conséquence un tas d'effets secondaires négatifs, dont le plus courant est l'addiction au sucre. Au milieu du siècle dernier, les scientifiques ont considéré à tort l'aspartame comme édulcorant artificiel, mais au cours des dernières années elle a été sous le feu des projecteurs dû aux dangers qu'elle représente.

La nouvelle tendance est de se diriger vers des alternatives saines pour remplacer le sucre. Il existe beaucoup d'alternatives naturelles au sucre et il serait peut-être bon de s'attarder sur les plus importantes.

  • La stévia

Le père de tous les substituts de sucre naturels. Elle est dérivée de la plante stévia et est environ 40 fois plus sucrée que le sucre de table dans sa forme primaire, mais cela dépend de la qualité des feuilles. La stévia sucre la nourriture et les boissons sous différentes formes, et reste stable même à haute température, ce qui revient à dire que cuisiner avec la stévia c'est du gâteau! Sans jeu de mots.

Un fruit qui provient de la Siraitia grosvenorii, une plante grimpante cultivée dans les zones frontalières de la Chine et de la Thailande. Contrairement à la stévia, la plante évite le soleil dans le but de produire ses fruits sucrés, préférant un climat plus humide. Comparée à la stévia, la propagation de ce fruit reste toujours limitée.

Egalement connu sous le nom de "sucre de bois" en raison de sa découverte dans les écorces de bouleau en Finlande. C'est un "polyol" ou sucre alcoolisé que l'on peut également trouver dans une quantité de fruits et légumes. Les sucres alcoolisés sont souvent utilisés pour ajouter de la douceur aux édulcorants artificiels et ne contiennent à peu près que la moitié des calories du sucre conventionnel. Ils peuvent néanmoins provoquer certains effets secondaires non-désirés chez les personnes ayant un système digestif sensible.

Egalement un sucre alcoolisé présent naturellement en faibles doses dans les fruits tels que les poires et les pommes. Coca-Cola a sorti un nouveau produit, le Truvia, qui est composé d'érythritol et de rébaudioside A. Les amateurs de stévia devraient pourtant être sur leurs gardes et attendre les premiers résultats, le composant principal restant un sucre alcoolisé pouvant provoquer des troubles intestinaux lorsqu'il est consommé en grandes quantités. Espérons qu'il ne donne pas mauvaise réputation à la stévia par erreur...






Retour à Edulcorant stévia
Retour à la page d'acceuil Stévia